Un journal de méditation ?

Dans ce blogue, je m’adresse davantage aux personnes qui méditent actuellement et à celles qui désirent commencer bientôt, car le journal de méditation est un outil complémentaire à la pratique méditative. Ainsi, si vous méditez depuis quelques temps, il peut être intéressant et utile de débuter un journal de méditation.

Il y a de nombreuses formes de journal de méditation ou de journal de pratique. Ce peut être une simple feuille où l’on note certaines informations en lien avec la pratique quotidienne et ce peut être un cahier qui est plus élaboré servant à consigner des éléments en lien avec sa pratique. Le journal de pratique ou de méditation est habituellement rédigé juste après la méditation.


Quel est l’utilité d’un journal de pratique ?


Il est intéressant de noter quelques observations en lien avec la méditation. Ce peut être aussi simple que « comment je me sentais avant la méditation » et « comment je me sens après la méditation ». Ces simples informations peuvent raviver, jour après jour, la motivation et l’assiduité de la pratique. En effet, observer un plus grand bien-être après la méditation sert à l’auto-motivation. Voici ce que pourrait contenir un journal très simple :

Jour de la semaine


Heure et durée de ma pratique


Quelle méditation ai-je pratiquée ?


Comment me suis-je senti avant ma pratique ?


Pensées, émotions et sensations corporelles ressenties


Comment me suis-je senti après ma méditation ?

Voyons maintenant un exemple de méditation, rapporté par un participant, qui pourrait faire l’objet d’une rédaction dans son journal. Lors de sa méditation de 17h, il se sent fatigué par sa journée de travail, il se sent également tendu à cause d’une situation problématique qu’il doit régler. Il est conscient de ces éléments avant la méditation et il accepte, en pleine conscience, qu’ils vont peut-être teinter sa méditation du jour. À la fin de sa méditation, il peut être surpris de se sentir plus énergisé, plus calme et plus serein face à ses problèmes. C’est ce qu’il note dans son journal de pratique. Juste quelques mots représentant son état d’esprit avant et après. C’est un journal très simple et rapide à remplir.


Reprenons le même exemple avec une autre forme de journal utilisant l’écriture. Tel que mentionné, il se sent fatigué et préoccupé. Il se peut que durant sa méditation, les pensées le ramènent assez régulièrement vers son sujet de préoccupation. En pleine conscience, il le constate et il revient à son objet de méditation qui peut être le souffle. À la fin de la méditation, il prend son cahier et il commence à noter ce dont il se souvient de sa méditation, il écrit librement, sans attente et il peut arriver que cette rédaction l’amène à prendre du recul par rapport à son problème. La méditation permettant de voir plus clair, il se peut qu’il émerge de la méditation et de l’écriture des idées novatrices.


Parfois, je trouve intéressant de m’inspirer du Journal créatif d’Anne-Marie Jobin pour varier mon journal de méditation. Ainsi, le journal de méditation pourrait aussi prendre la forme d’un ensemble de mots, de gribouillis, de collages et me permettre d’aller plus loin, plus en profondeur. En effet, le fait de faire un journal de méditation permet à notre mental de se calmer davantage parce qu’il sait que nous aborderons tel ou tel sujet de préoccupations.


Que contient un journal de pratique méditative ?


Ce qui est intéressant de noter dans le journal de méditation, ce sont les idées ou les thèmes qui reviennent régulièrement en méditation. Ces idées peuvent être des pensées récurrentes, des souvenirs, des images, des préoccupations etc. Après mes méditations, si je note une récurrence, je l’inscris dans mon cahier. Si après quelques temps, à la relecture de mon journal, je prends conscience de ces répétitions, il peut être bon d’en faire une méditation particulière, seul ou accompagné d’un professionnel de la méditation.


En résumé, le journal de méditation permet de garder des traces de ses méditations afin de mieux s’en détacher, de prendre du recul et de la distance. En méditation, c’est souvent l’inconscient qui est actif et qui offre des messages, il est inutile de vouloir les retenir durant la méditation, mais le fait d’écrire ensuite aide à se souvenir de ce qui est important, à recevoir des réponses. Le journal permet de transcender la logique pour aller davantage vers l’intuition et il n’y a pas de limite à son utilisation.

24 vues

Espace méditation

(819) 762-4077

  • w-facebook

/espace.meditation