Comment arriver à méditer chaque jour ?


Comment arriver à méditer à chaque jour ?


Lorsque j’enseigne la méditation, les participants sont emballés par les bienfaits que leur procure la méditation. Ils sont motivés à méditer à chaque jour, mais rapidement, ils font face à une même difficulté : méditer quotidiennement implique d’insérer une nouvelle activité, un nouvel élément dans un quotidien souvent surchargé. Le manque de temps pour la méditation revient très souvent parmi les obstacles à une pratique quotidienne.

Lorsque j’ai découvert le livre « Le pouvoir des habitudes, Changer un rien pour tout changer » de l’auteur Charles Duhigg, mon intérêt s’est éveillé immédiatement. Est-ce qu’une des réponses à la pratique régulière pourrait résider dans le pouvoir de l’habitude ? Peut-on créer l’habitude de la méditation ?


Le pouvoir des habitudes, changer un rien pour tout changer


Voici ce que j’ai retenu de ce livre : les habitudes sont nécessaires à notre survie, elles vous permettent de faire un certain nombre de choses sans devoir réfléchir à chacune des étapes. Vos habitudes se sont forgées au fil du temps. Vous avez enregistré des séquences et vous les reproduisez sans avoir à trop penser. Prenons l’exemple du trajet que vous empruntez pour vous rendre au travail ou revenir chez vous. Si l’un ou l’autre de ces trajets est déplacé à cause d’un déménagement ou d’un nouvel emploi, il y a fort à parier que vous ferez l’erreur de vous rendre à la mauvaise adresse au moins une fois. Votre parcours est déterminé par vos habitudes. Comme l’affirme l’auteur, Charles Duhigg, « une fois que cette habitude commence à être intégrée, notre matière grise (une partie du cerveau) est libre se de mettre en veilleuse ou de se lancer à la recherche d’autres pensées ». Le cerveau étant « paresseux », il crée des habitudes afin de s’épargner l’effort de penser à tous les éléments d’une routine.


La boucle des habitudes

Un autre élément que j’ai trouvé fascinant dans cet ouvrage, c’est la boucle des habitudes. Pour qu’un élément devienne une habitude, il passe par trois étapes : le signal, la routine et récompense.

Prenons l’exemple d’une personne qui a pris l’habitude de marcher chaque jour après le déjeuner. Le signal est la fin du déjeuner, la routine est la marche et la récompense est un sentiment de bien-être, de se sentir ragaillardi, oxygéné. Prenons un autre exemple, celui de grignoter en soirée devant la télévision. Le signal est le fait de s’asseoir devant la télé. Dès que vous êtes installé, le goût des croustilles vous prend. Si vous tentez d’y échapper, vous avez un sentiment de malaise, de manque, même d’impatience. La routine est donc d’aller chercher les croustilles. La récompense peut venir du fait que votre corps est paisible et que vous n’avez plus ce sentiment de manque, de malaise, votre estomac est rassasié, etc. Toujours selon l’auteur, pour changer une habitude, il faut changer un de ces éléments. Changer la partie « routine » semble être une solution.


Revenons à la méditation


Comme je le mentionnais, la difficulté de pratiquer assidûment la méditation est un des obstacles que j’entends le plus fréquemment dans mon enseignement. Au cours des dernières semaines j’ai distribué un sondage (auquel tu peux répondre en suivant ce lien) concernant la méditation. Voici ce qui préoccupe une partie des répondants : "Être plus rigoureux dans ma pratique de la méditation », « Être ponctuelle dans mes méditations ».

Je ne pense pas avoir trouvé une solution miraculeuse, mais je pense que la méthode que je vais proposer pourra vous aider à pratiquer plus régulièrement.


Faire de la pratique de la méditation, une habitude


Dans son livre, Duhigg explique que pour ajouter une habitude à votre quotidien, il faut l’inclure dans une routine qui est déjà établie. Par exemple, vous avez une routine le matin qui consiste à vous lever, vous brosser les dents et faire quelques étirements. Suite à cette routine, vous vous sentez éveillé, prêt à commencer la journée. Donc le signal est de se lever, la routine est le brossage des dents et les étirements, la récompense est de se sentir éveillé, prêt pour une nouvelle journée. Admettons que vous venez d’apprendre à méditer et que vous voulez méditer chaque matin, cela pourrait être une routine parfaite surtout si cette routine est ancrée depuis un certain temps. C’est dans cette boucle qu’il vous faudra ajouter la méditation, par exemple ajouter une méditation de 5 ou 10 minutes entre le brossage de dents et les étirements. Puis au sortir de la méditation, vous faites quelques étirements. Votre satisfaction sera intensifiée et vous aurez le goût de recommencer le lendemain. Au fil des jours, la méditation s’ancrera et elle deviendra partie intégrante de cette routine matinale.

Ce qui est important, c’est de trouver une routine que vous faites régulièrement et qui vous procure du plaisir.


La foi est un élément clé


Un autre élément important que l’auteur mentionne c’est d’avoir la foi. Si on reprend l’exemple de la routine matinale, la pratique des étirements jour après jour vous fait du bien et vous y croyez. Pour que la pratique de la méditation persiste et devienne une habitude il faut croire que la méditation vous apportera les bienfaits dont vous avez besoin. Plus grande sera votre foi dans la méthode, plus grandes seront aussi vos chances d’intégrer cette pratique dans votre routine et de la maintenir.


Comment s’y prendre pour que la méditation devienne une habitude


M’inspirant de cette lecture, j’ai pensé que la méthode exposée dans ce livre pourrait vous aider à devenir un méditant assidu.


1ère étape - S’observer

D’abord il est nécessaire de vous observer pendant quelques jours et de déterminer vos routines agréables. La partie agréable est très importante. La méditation amenant habituellement une sensation de détente et de plénitude, la « coller » à une routine qui vous fait vivre du stress n’est pas une bonne idée. Voici des exemples de routine à observer : les routines du matin, du retour à la maison, de la soirée ou de la préparation à dormir.

2ème étape - Choisir une routine déjà implantée

Ensuite vous choisissez une routine dans laquelle la méditation va pouvoir s’insérer. Au début, cela demandera un petit effort mais ce sera beaucoup plus facile après un court laps de temps.


3ème étapes – Cultiver la foi dans la pratique

L’autre élément qui est important c’est la foi : croire en la méditation. Afin de la développer, je vous suggère de lire au sujet de la méditation et de ses bienfaits. Des auteurs comme Matthieu Ricard, Christophe André ou Jon Kabat-Zin ont écrit d’excellents livres à ce sujet. Ces lectures contribueront à maintenir votre motivation et votre foi.


La méthode que je propose ici, vous l’avez constaté, m’a été inspirée de ma lecture du livre « Le pouvoir des habitudes, changer un rien pour tout changer » de l’auteur Charles Duhigg. C’est à partir de mon expérience de méditante et d’enseignante que m’est venue l’idée de ces étapes. J’aurais pu attendre de l’expérimenter auprès d’un petit groupe de personnes avant de vous en faire part mais j’avoue que la lecture de ce livre m’a tellement emballée que j’ai décidé d’en faire un sujet de ce blog et de vous en faire part immédiatement. Toutefois, je ne sais pas si les résultats seront concluants et si c’est une bonne méthode pour parvenir à méditer régulièrement J’aimerais avoir vos commentaires si vous l’expérimentez.


Bonne méditation,


Johanne

Espace méditation

(819) 762-4077

  • w-facebook

/espace.meditation